Konèksyon•Connection

INDEX
« Commerce Haïti-République Dominicaine : Exportation ou exploitation? | Main | Réouverture d’une radio communautaire après un mouvement de protestation »
Thursday
Dec202012

Le « succès » de la Banque mondial sape la démocratie 

Port-au-Prince, Haïti, 20 décembre 2012 – Un projet de développement communautaire de 61 million $ US de la Banque Mondiale, mis en œuvre dans la moitié d’Haïti sur une période de huit ans, a produit des résultats concrets : réfection de routes, construction d’écoles et distribution de bétail.

Cependant, il semble aussi avoir miné un État déjà anémique, fragilisé le « tissu social », réalisé ce qu'on pourrait appeler la « réingénierie sociale et politique», et soulevé de nombreuses questions de gaspillage et de corruption. De plus, comme il a favorisé la création de nouvelles ONG (organisations non gouvernementales), il contribue à renforcer la réputation de « république d’ONG » en Haïti.

Lire la série en trois parties

Voir la vidéo

 

 Ayiti Kale Je est un partenariat établi entre AlterPresse, la Société pour l’Animation de la Communication Sociale (SAKS), le Réseau des Femmes Animatrices des Radios Communautaires Haïtiennes (REFRAKA), les radios communautaires et des étudiants de la Faculté des Sciences Humaines/Université d'Etat d’Haïti.

References (1)

References allow you to track sources for this article, as well as articles that were written in response to this article.

Reader Comments

There are no comments for this journal entry. To create a new comment, use the form below.

PostPost a New Comment

Enter your information below to add a new comment.

My response is on my own website »
Author Email (optional):
Author URL (optional):
Post:
 
Some HTML allowed: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>